Numéro 120 (2015/4)

Articles

Figure 3. « Objet du changement » et représentation du temps : structure de différenciation entre les sites.

Le web constitue un des vecteurs privilégiés de diffusion et de banalisation des représentations cartographiques. Le support numérique offre des possibilités d’animation et d’interactivité qui sont intégrées à la conception de ces représentations cartographiques, comme elles le sont dans la production de l’ensemble du contenu destiné au web…

Lire la suite
Figure 7. Sols et localisation de la vigne à Azay-le-Rideau au XIXe et XXIe siècle.

En 1959, Roger Dion montre dans son Histoire de la vigne et du vin le poids considérable des facteurs économiques et sociaux dans la répartition de l’activité viticole en France et dans son évolution au cours du temps (Dion, 1959). Les critères géographiques, pédologiques et climatologiques sont pondérés par une approche plaçant le vignoble au cœur d’une conjonction complexe de facteurs liant le contexte « naturel » (sol, plante, climat) au contexte anthropique (économie, société, institutions, culture)…

Lire la suite
Figure 4. L’espace caraïbe entre Amérique du Nord et Amérique du Sud.

Espace morcelé et disparate sur les plans physique, politique, économique et culturel, soumis durant des siècles à des tutelles et influences extérieures (européennes puis états-unienne), écrasé par les masses continentales qui l’enserrent au nord et au sud, malmené par les atlas, le «monde caraïbe» a toujours eu du mal à exister en tant qu’ « être géographique »…

Lire la suite
Figure 4. Circulation de l’information dans le dispositif sociotechnique étudié.

Les politiques de protection des habitats, de la flore et de la faune, réunies sous le terme générique de politiques de conservation de la biodiversité, sont progressivement devenues grandes consommatrices d’information géographique. Depuis les années 1990, avec la mise en œuvre du réseau Natura 2000 jusqu’à aujourd’hui pour la réalisation des Trames vertes et bleues (TVB) du Grenelle de l’environnement, cette information est devenue indispensable à la mise en œuvre de l’action environnementale en faveur d’une biodiversité désormais prise en compte sur l’ensemble des territoires…

Lire la suite
Figure 1. Approche multi-niveau de l’évolution de population 1990-2010 développée dans le cadre du programme ESPON. Source: Lambert, Ysebaert, 2014 (in ESPON Synthesis Report, 2014). Traduit en français pour l’article.

Le partage et la diffusion des données sont des sujets sensibles dans de nombreux projets de recherche en réseau : restituer les données produites par de multiples acteurs de façon interopérable, compréhensible et normalisée constitue un des besoins fondamentaux du programme ESPON (European Observation Network for Territorial Development and Cohesion)…

Lire la suite

Images

Le questionnement a été décliné à trois échelles : à l’échelle d’une comparaison entre espaces ruraux de plaine et de montagne, la contrainte qu’exerce le relief sur la vitesse de déplacement a favorisé le maintien des épiceries en montagne ; à l’échelle d’une comparaison entre massifs montagneux, les disparitions d’épiceries ont été plus fréquentes dans les massifs anciens ; à l’échelle du massif alpin, l’orientation de l’activité communale vers le tourisme pourrait avoir ralenti le processus de disparition des épiceries…

Lire la suite

Lieux

À voir, à lire

Internet

Le Réseau interdisciplinaire de recherche sur l’aménagement et la cohésion des territoires de l’Europe et de ses voisinages, ou UMS RIATE, développe depuis plusieurs années un ensemble d’outils géomatiques, en particulier des packages pour le logiciel R (SpatialPosition, cartography) et des atlas interactifs (AIRE, HyperAtlas). Magrit (http://magrit.cnrs.fr/) est le tout nouvel outil de l’UMS RIATE, développé par Matthieu Viry, Timothée Giraud et Nicolas Lambert…

Lire la suite

Géovisualisation

La neuvième édition du concours Géovisualisation et cartographies dynamiques (30 septembre-2 octobre 2016) a connu un beau succès avec 13 applications exposées au public et lors des mini-conférences du salon de la géomatique du festival international de géographie de Saint-Dié-des-Vosges. Lors de cette édition, les jeunes générations ont été très présentes…

Lire la suite
Figure 1. Copie écran de l’interface TimeLineEDB.

D’après le dernier Baromètre du Numérique (Arcep, 2016), près de deux Français sur trois possèdent un smartphone, et parmi eux, une forte part l’utilise fréquemment pour « chercher un restaurant, un bar, un musée ou un magasin à partir d’une application [où ils sont géolocalisés] ». Les principaux systèmes d’exploitation mobiles (Apple iOS et Google Android), après accord de l’utilisateur, collectent de manière systématique un historique des localisations enregistrées sur le smartphone…

Lire la suite
Figure 6. Divers paysages de France dans Minecraft : Notre Dame de Paris, Mont Saint-Michel, l’emprise de 5 km sur 5 km obtenue autour de la ville de Cassis et un zoom sur la zone du port de Cassis.

Vendu à plus de 100 millions d’exemplaires, le jeu vidéo Minecraft, lancé en 2011 par la société Mojang, a conquis un large public jeune (10-30 ans) et a suscité un vif intérêt du monde de l’éducation et de l’enseignement dans de nombreux pays. Ce « lego virtuel du 21siècle», permettant notamment de construire, en ligne et à plusieurs, des « mondes » ou « cartes », ne pouvait qu’éveiller l’attention des instituts cartographiques…

Lire la suite
Figure 8. La page d’accueil de M[AP] avec la sélection du niveau géographique et de la granularité.

En 2014 l’ancien État d’Andhra Pradesh fut divisé en deux, l’État du Telangana (TS), et le nouvel Andhra Pradesh (AP). La capitale, Hyderabad, avec une population de près de 10 millions d’habitants et la majorité des infrastructures économiques se retrouvent dans l’emprise du TS. L’AP fait face au défi de construire une nouvelle capitale et de réorganiser un réseau urbain dont le rôle sera de revitaliser l’économie actuellement fondée sur un secteur agricole déclinant et menacé par les changements climatiques…

Lire la suite
Figure 1. Interface de la page d’accueil de Mon école sous l’eau.

Parti du constat qu’il existe de nombreux services, sites et applications en tout genre permettant d’avoir des informations spécifiques à un mode de transport, mais qu’aucun ne donnait une vision globale des différents services (trains, bus, vélos et voitures), Mobi’Carto met en avant toute la richesse de l’offre des transports d’une communauté d’agglomération sous la forme d’une cartographie interactive…

Lire la suite